Afrique du Sud

Qui n’a pas déjà entendu parler de ce pays de l’extrême Sud ?

En décembre, l’Afrique du Sud a perdu un emblème, un acteur majeur de son histoire, l’icône mondiale de la lutte contre la ségrégation : Nelson Mandela.

~

L’Afrique du Sud, c’est Mandela, mais pas seulement ! Parlons-en !

Les heures passées dans l’avion amènent à réfléchir sur la destination. Le Cap. Le mot rime avec paysages et vie sauvage, avec Big 5 et route des vins, avec patrimoine architectural et culturel. La région fait rêver de par sa douceur méditerranéenne et son histoire bâtie par la vieille Europe.

La découverte

L’Afrique du Sud est un pays d’une immense richesse. Population, culture, paysages et histoire font de lui une nation unique, que certains se plaisent à nommer « La Nation Arc-en-ciel ». Cela signifie beaucoup pour les Sud Africains. L’archevêque Desmond Tutu avait prononcé ces mots dans l’espoir d’une société sud-africaine post-raciale.

Comment réunir les blancs, les noirs et les colorés, les riches et les pauvres ? En créant une nouvelle vision des choses, une nation où peuples Afrikaners, Zoulous, Xhosa et tant d’autres seraient réunis. En changeant les mentalités.

Dans la région du Cap, vivent les populations Afrikaners. Seule tribu blanche d’Afrique, ils parlent une langue germanique retravaillée et semblent craindre  les Noirs. Ils savent toutefois se montrer ouverts et accueillants et c’est avec eux que nous serons amenés à travailler.

~

Les vignobles

 Le secteur du vin est très porteur en Afrique du Sud et ne cesse de se développer.

Aujourd’hui, la route des vins de Stellenbosch compte plus de 200 producteurs et se divise en cinq itinéraires. La ville est entourée de vignes dans lesquelles il est plaisant de se promener. Il est coutume de ne pas clôturer les domaines viticoles de manière à ce qu’habitants et touristes puissent en apprécier les atouts.

De nombreux domaines organisent des marchés, proposent des services de restauration et de dégustation ou encore aménagent des aires de pique-niques. Le secteur est donc très orienté vers le tourisme, presque autant que vers la vente de vin qui bien sûr reste l’activité principale.

Le petit + du pays : le MCC – Méthode Cap Classique – est un vin effervescent sud-africain produit à la manière Champenoise, c’est-à-dire suivant le même processus que celui du Champagne français. Ce « Bubbly » est très apprécié des locaux : les prix sont généralement très abordables et le vin de qualité.

La région du Cap

 Les aspects touristiques du Cap sont très riches et diversifiés.

  • L’attraction phare de la ville est la Montagne de la Table, une des sept merveilles du Monde. Le sommet, accessible à pied ou par le téléphérique, offre des vues magnifiques sur la ville, les plages, l’océan et Robben Island.
  • Robben Island est une île au large du Cap. Longtemps utilisée comme prison et hôpital psychiatrique, elle a accueilli pendant de longues années les opposant noirs du régime de l’Apartheid, dont Nelson Mandela ou encore Jacob Zuma, actuel président du pays.
  • La Péninsule du Cap est un des lieux les plus visités du pays. Le tour de la Péninsule se fait en une journée en n’oubliant pas de passer par les immanquables : la plage de Muizenberg, les pingouins de Boulders Beach, Cape Point et le Cap de Bonne Esperance, puis en remontant vers le Nord par la route panoramique « Chapman’s Peak », on s’arrête pour découvrir la superbe plage sauvage de Nordhoek et le petit village de Hout Bay au large duquel vit une grande colonie d’otaries.
  • Les paysages viticoles sont monnaie courante dans la région du Cap, seule province du pays offrant un climat approprié. Très attractifs d’un point de vue rapport qualité-prix, les vins sud-africains sont également réputés comme excellents, certains rivalisant même avec les meilleurs vins français.
  • Lion’s Head est une petite montagne – 700 m d’altitude – sur laquelle on ne peut circuler qu’à pied. Bien que difficile, la randonnée vaut le détour et la vue depuis le sommet est imprenable.
  • Le quartier malais de Bo-Kaap – littéralement « Au-dessus du Cap » – est situé  dans les hauteurs de la ville. Bo-Kaap est un quartier pittoresque dans lequel les routes sont pavées et les maisons colorées.

A la découverte      du pays

  • L’Overberg offre de nombreuses possibilités au touriste avide de découvertes. Que faire dans l’Overberg ? Visiter le village de Swellendam, rouler au cœur des immenses prairies verdoyantes, observer les baleines dans la Réserve Naturelle De Hoop et les grands requins blancs au large de Gansbaai, se promener dans la petite ville côtière d’Hermanus mais aussi et surtout se rendre au Cap Aghulas, la pointe du continent Africain où Océans Indien et Atlantique se rejoignent.
  • Le Petit Karoo offre une superbe diversité de paysages. La région possède son propre charme en cachant des villages tels que Prince Albert ou Outdhsoorn, accessibles uniquement par le biais de routes tortueuses comme la route du Meiringspoort, le col du Swartberg. Outdshoorn est une ville incontournable d’une part parce qu’elle compte de nombreux élevages d’autruches – très amusantes – mais aussi parce qu’elle abrite les Grottes du Cango avec ses belles stalactites, ses imposantes formations et ses vastes salles dans lesquelles vécurent les premiers « bushmans ».
  • La route des jardins est une longue bande côtière tout au long de laquelle on se plaît à découvrir plages, criques et estuaires mais aussi dunes de sables et immenses forêts. Nature’s Valley, Knysna et Plettenberg Bay font partie des villages immanquables de la région. La route est superbe et les plages appellent à passer de longues heures à observer baleines et dauphins.
  • Dans le Mpumalanga, s’il y a une visite qu’il ne faut surtout pas louper, c’est certainement celle du Canyon de la Rivière Blyde. Nous avons fait le tour du site en voiture, par la « Panorama Route » et nous sommes arrêtés aux endroits phares : les marmites de la chance de Luck, la Fenêtre des Dieux, les chutes de Berlin, les Trois Rondawels ou encore le Bout du Monde. Tant de noms curieux qui cachent de magnifiques endroits !
  • Toutefois, le Mpumalanga, c’est aussi le Parc Kruger. Une réserve de 20.000 m² dans laquelle les animaux sont rois. Le Parc accueille de nombreuses espèces dont les Big 5 – buffles, éléphants, léopards, rhinocéros et lions – dont nous avons pu apprécier l’élégance des uns, la puissance des autres. Le Parc est un havre dans lequel les animaux se promènent à leur aise dans la brousse comme sur les routes mais souvent sous l’œil des passants ébahis.
  • Johannesburg est une ville complexe dans laquelle il est difficile de se promener, le taux de criminalité y étant relativement élevé. La mégalopole a toutefois ses points d’intérêts comme par exemple le musée de l’Apartheid. Très bien documenté, ce musée m’a aidé à comprendre l’histoire et l’actualité du pays, la place de chacun des peuples et l’appréhension que l’on peut parfois observer entre blancs et noirs.
  • La visite de Soweto est également un grand attrait. Soweto est un immense bidonville connu pour la résistance de ses habitants face à l’oppression dès le début des années 1980. Désormais, l’endroit attire beaucoup. Au programme, visite du musée Hector Pieterson, première victime de la révolte contre l’obligation des noirs d’apprendre l’Afrikaans, puis de la maison de Mandela et enfin du quartier Orlando.

~

La vie sur place

La région du Cap est relativement européanisée. C’est-à-dire que l’on y trouve une facette moderne de l’Afrique. L’Europe a beaucoup influencé l’histoire, l’architecture et la langue de la Province.

Au niveau gastronomique, l’Afrique du Sud a su se forger une réputation.

Les Sud-Africains cuisinent les produits qu’ils élèvent et cultivent. Il n’est donc pas rare de trouver de nombreux plats que l’on n’a pas l’habitude de manger, de l’impala au crocodile en passant par le pâté de zèbres, l’autruche mais aussi le koudou ou le célèbre « biltong » (bâtonné de viande séchée).

La région du Cap, et principalement les vignobles et villages, accueille de nombreux marchés. La majorité est ouverte tout au long du week-end et offre la possibilité de manger sur place. Ainsi, stands de plats locaux, de fromages, de vins ou encore de bières se partagent l’espace et permettent aux visiteurs de faire leur choix. Ces marchés sont très appréciés des locaux qui y vont très régulièrement.

A travers le pays, où que l’on soit, la plupart des restaurants sont excellents. Les prix sont bas, surtout si on les compare à ceux des restaurants français ou européens, pour une qualité équivalente. L’ambiance dans les restaurants est chaleureuse, le service de grande qualité, les plats généreux et bons, la note largement acceptable. Tous les ingrédients sont réunis pour passer un moment très agréable.

Une pratique très locale est également le « Braai ». C’est un barbecue mais pas seulement. Le Braai est une activité sociale très répandue. De cette manière, les Sud-Africains cuisinent de tout et à tout moment. En famille ou entre amis, en semaine ou le week-end, à midi ou le soir, le Braai est un moment traditionnel de convivialité très apprécié.

En clair, l’Afrique du Sud est un pays extrêmement varié et dans lequel il est très plaisant de vivre.

Un pays à découvrir, vous n’en serez pas déçus !!

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.